• [Remake Or Not Remake] 11ème édition : Sunny

    Bonjour tout le monde ! ~ J'espère que vous allez bien ^^

    On se retrouve pour une nouvelle édition de Remake Or Not Remake et celle-ci est donc la onzième édition et elle portera sur le film Sunny, une comédie dramatique. Pour tout vous dire, cette onzième édition ne devait pas porter sur Sunny mais étant donné que le choix dramatesque que j'avais fait pour cette édition a eu une nouvelle adaptation (dont je ne connaissais pas l'existence 8D *etjeneparlepasd'HYD*), je n'ai donc pas pu la regarder et mon plan avec ce choix est tombé à l'eau (pour l'instant !). Ceci dit, ce fut de ma faute puisque l'adaptation est sortie il y a un an ou deux donc je n'avais qu'à vérifier au préalable (8D) *Micheline dans toute sa splendeur*. Mais ce fut un mal pour un bien puisque j'ai pu revoir l'un de mes films préférés, Sunny (et j'ai pu le faire 5 fois 8D). J'aime beaucoup ce film et je trouve que c'est l'un des meilleurs films coréens sur le marché mais ce n'est pas le sujet de l'article ! *quoiquesi*

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'aimerais expliquer le concept de cet article puisqu'il s'agit de regrouper tous les remakes concernant une même histoire et il s'agira donc de discuter autour des points positifs et négatifs de ces différentes versions. Concernant ce film (diffusé à deux reprises au cinéma puisqu'il y a une version "originale" et la Director's Cut qui possède 10 minutes de scènes inédites. Ces scènes ont été enlevées du film "original" à cause de leur violence et du langage inapproprié.), je n'évoquerai que le film "original" car je n'ai pas réussi à trouver/voir la Director's Cut hormis une ou deux scènes inédites disponibles sur Youtube.

    À ce jour, il existe cinq versions cinématographiques de Sunny et elles ont été produites par différents pays asiatiques. Actuellement, il existe donc une version coréenne (l'originale), une vietnamienne, une japonaise, une indonésienne et une version chinoise (les versions japonaises et chinoises sont faciles d'accès tandis que les versions indonésienne et vietnamienne sont bien plus difficiles à trouver. Et malheureusement, seule la version coréenne est disponible en vostfr). Par ailleurs depuis 2016 (il me semble), il y a des rumeurs à propos d'un remake américain (ils ont déjà acheté les droits) mais il n'y a pas de nouvelles le concernant. Un remake philippin est aussi en préparation mais il y a encore très peu d'informations. J'ai aussi vu qu'il y aurait un remake coréen en préparation mais je ne sais pas si c'est un film ou un drama. De plus, il n'y a aucune information concernant ce nouveau remake coréen. Si une nouvelle version venait à sortir, je mettrais donc cet article à jour avec cette dernière.

    Dans la plupart de mes articles sur les remakes, je ne glisse aucun spoiler (caché bien entendu) pour la simple et bonne raison que je n'en ressens pas le besoin or dans cet article sur Sunny, il y a certains petits détails qui, je pense, valent la peine d'être évoqués. Bien entendu, je ne vais pas écrire les spoils en tant que tels (c'est-à-dire pleinement visibles) puisqu'il vous faudra surligner les lignes entre crochets à l'aide de votre souris pour pouvoir les lire, si vous ne le faites pas, vous ne verrez donc aucun spoil et tout va bien dans le meilleur des mondes (car ne l'oublions pas, le spoil c'est mal 8D).

    Sans plus tarder, commençons cet article !

    Petit aparté : Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'histoire du film coréen, je vous la mets ci-dessous afin que vous puissiez comprendre l'histoire avant de commencer l'article.

    Résumé : Na Mi est une mère au foyer de Séoul qui ne vit que pour son mari et sa fille qui sont tous les deux assez indifférents à son sort. Lors d'une visite à l'hôpital pour voir sa mère, elle revoit Chun Hwa, une de ses anciennes camarades de classe qui est hospitalisée pour un cancer. Cette dernière, étant en phase terminale, n'a qu'un seul souhait : revoir leur groupe d'amies, les « Sunny », se reformer. Na Mi se remémore alors son arrivée dans son nouveau collège de Séoul alors qu'elle venait de la campagne. Elle revoit les difficultés qu'elle a eues pour s'intégrer et les amies qu'elle a rencontrées, chacune ayant des traits de caractères bien marqués et des rêves plein la tête.

    Ce film navigue entre le présent et le passé, entre préoccupations d'adulte et d'adolescent. Quels étaient les rêves de ces adolescentes et que sont-ils devenus ?

    (Source : Nautiljon)

     

    1. Sunny (2011) - Corée du Sud

    Sunny a donc été tourné en 2010 puis diffusé en mai 2011 (la Director's Cut a, quant à elle, été diffusée en juin 2011 dans certains cinémas) et ce fut un succès au box-office (le film a reçu bon nombre de prix que ce soit pour son scénario, sa réalisation ou son casting). 

    Le succès de Sunny a permis de mettre en lumière les jeunes actrices en herbe, Kang So Ra (elle a été propulsée sur le devant de la scène grâce à ce rôle), Park Jin Joo, Min Hyo Rin, Shim Eun Kyung (même si elle était déjà très connue à l'époque), Kim Mi Young, Kim Bo Mi, Nam Bo Ra & Chun Woo Hee. Le reste du casting est tout aussi connu puisque l'on a Kim Ye Won, Jin Hee Kyung, Go Soo Hee, Yoo Ho Jung, Hong Jin Hee, Lee Yeon Kyung, Kim Sun Kyung et plein d'autres acteurs/actrices talentueux/talentueuses. Petit fun-fact : Kang So Ra et Shim Eun Kyung ont décidé, peu avant le tournage du film, de se couper les cheveux pour apporter plus de cachet à leurs personnages (Shim Eun Kyung a choisi une coiffure rappelant celle de Sophie Marceau dans La Boum). Par ailleurs, il convient de préciser que les versions adolescentes et adultes des personnages sont sacrément bien choisies.

    Quant à la réalisation, on peut y retrouver Kang Hyung Chul qui, auparavant, avait déjà réalisé Scandal Makers qui fut également un grand succès au box-office mais il est aussi le réalisateur de Tazza : The Hidden Card & Swing Kids. Lee Byung Hun est le scénariste de Sunny et il a écrit entre autres Scandal MakersTazza : The Hidden CardLove Forecast, le drama Again My Life ainsi qu'Extreme Job, Be Melodramatic (co-scénariste) & Ultimate Weapon Alice (co-scénariste). La réalisation et le scénario sont excellents et brillamment travaillés. Le story-telling du film est mené d'une main de maître et les passages présent/passé sont parfaitement bien agencés, les introductions pour passer de l'un à l'autre sont géniales et c'est un plaisir à regarder. De plus, il y a toujours un détail culturel au moment de la transition que ce soit au niveau de la musique ou un évènement historique particulier. Les détails de ce film sont très travaillés et c'est agréable et divertissant à regarder.

    Sunny est un film très enrichissant culturellement (et humainement) parlant car il aborde les manifestations étudiantes contre le régime de Chun Doo Hwan (et le soulèvement de Gwang Ju un peu plus tard mais cet évènement n'est pas abordé puisqu'il arrive plus tard). Il y a aussi beaucoup de références culturelles musicales ou de petits clins d'œil culturels assez sympathiques à voir (par exemple, le nom de la bande rivale qui est sacrément bien trouvé ou encore les prénoms des deux leads féminines). Quant aux références culturelles, il y a bien entendu "Sunny" de Boney M. (qui fait référence au titre mais pas uniquement), "Girls Just Want to Have Fun" de Cyndi Lauper, "Reality" de Richard Sanderson (il y a d'ailleurs une référence au film La Boum car Kang Hyung Chul, le réalisateur, était un grand fan de La Boum), "Time After Time" de Tuck & Patti ou encore "I See" de Na Mi & "In My Dreams" de Jo Duk Bae (pour ne citer que ces pistes car il y en a d'autres). Je vous mets les pistes pour que vous puissiez les écouter, soyez sans crainte il n'y a aucun spoil dans ces vidéos.

    Contrairement à ce que laisse penser le résumé, Sunny est un film feel-good, réconfortant, nostalgique, très drôle avec des gags assez sympathiques (je pense notamment au groupe de filles ennemi ou encore aux petites touches humoristiques dans les répliques des personnages), amusant et il contient de très beaux messages transmis par ses personnages incroyablement touchants et humains. Sunny est une belle leçon de vie et la fin du film est tout aussi belle que le reste du film. Je ne peux vous parler du scénario plus en profondeur car sinon je vais spoiler mais j'insiste sur le fait que Sunny est un film qui possède un excellent scénario, une belle réalisation mais surtout un merveilleux casting (porté par une Kang So Ra incroyablement charismatique).

    [Article en ligne]

    Si tu le souhaites, tu peux télécharger la version "originale" sur ce lien en vostfr. N'hésitez pas à remercier les fansubs pour leur superbe travail !

     

    2. Go Go Sisters (mars 2018) - Vietnam

    Et finalement 7 ans plus tard, Sunny obtient son premier remake, Go Go Sisters qui est donc un film vietnamien. Au sein du poster, on peut déjà noter une différence puisque cette version ne possède que 6 personnages principaux (il y en a 7 dans Sunny) mais vous verrez que ce n'est pas la seule version qui a fait ce choix scénaristique avec le personnage de Seo Geum Ok, qui est donc absente dans cette version.

    Ceci étant dit, ce remake possède plusieurs points similaires à sa version originale comme par exemple, les tenues/les coiffures des personnages, l'utilisation de références historiques et culturelles puisque le contexte historique vietnamien est utilisé dans le film et c'est appréciable (et cela concerne aussi le frère de l'héroïne). En effet, pour pouvoir utiliser ce contexte historique, le/la scénariste a fait le choix de mettre l'histoire au présent datée de 2010 afin de pouvoir correspondre également à la version originale (certains objets vont donc vous paraitre assez anciens ;). Et puis, tout comme dans la version coréenne, le casting est excessivement bien choisi et par ailleurs, le film a fait un tabac au box-office vietnamien et il a obtenu quelques prix.

    Quant au casting, je suis malheureusement très inculte en matière d'acteurs/actrices vietnamiens/vietnamiennes mais ils étaient tous excellents/excellentes !

    Contrairement à la version coréenne, Go Go Sisters ne possède aucune piste anglophone dans son OST mais cela peut (peut-être) s'expliquer de par son contexte historique (mais ce n'est qu'une supposition de ma part !). Les pistes sont très jolies et je n'ai pas réussi à toutes les trouver mais j'ai réussi à trouver une playlist avec les chansons du film donc je vous la mets afin que vous puissiez écouter les pistes du film. Soyez sans crainte il n'y a aucun spoil dans cette vidéo.

    Malgré les similarités, il y a quelques différences telles que le nom du groupe formé par nos héroïnes (et il a un sens bien moins fort/marqué par rapport à celui du groupe coréen), les personnages de Kim Jang Mi & Ryu Bok Hee (dans la version vietnamienne, ce sont Lan Chi & Bao Chau) ont connu quelques modifications scénaristiques. Une scène assez signifiante entre les personnages de Im Na Mi & Han Jun Ho (dans cette version, ce sont Phuong & Dong Ho *oui,ilpossèdeunprénomcoréen*) n'est pas présente dans ce film. Le personnage de Su Ji (dans cette version, c'est Tuyet Anh) est plus ouvert et elle est moins "froide". [Spoiler] Le travail de Kim Jang Mi/Lan Chi (dans cette version) est totalement différent dans cette version puisqu'elle ne vend pas des assurances mais c'est une prêteuse sur gage et c'est d'ailleurs elle qui va rechercher, avec l'aide d'autres gens random, Su Ji/Tuyet Anh (dans cette version). Ce côté-là parait très brouillon scénaristiquement parlant... Et il n'y a donc pas les scènes avec le détective puisqu'il n'existe pas dans cette version. Su Ji/Tuyet Anh et Im Na Mi/Phuong (dans cette version) ne parlent pas de leurs familles dans la discussion qui les réunit et c'est un peu dommage car on a l'impression qu'elles ne se rapprochent pas trop. La scène entre Han Jun Ho/Dong Ho et Im Na Mi/Phuong dans le présent parait quelque peu bâclée puisque Im Na Mi/Phuong lui dit que c'est quelqu'un lui a envoyé ce dessin (alors que c'est elle qui l'a fait) et cela est très étrange comme situation. [Fin Spoiler]

    Dans l'ensemble, le scénario reste assez similaire à la version originale et c'est plutôt cool.

    La finalité du film reste assez similaire si ce n'est que la version vietnamienne a fait le choix d'alterner entre le passé et le présent (ce qui n'est pas le cas dans le coréen ou du moins uniquement dans la scène finale). Ceci dit, la fin du film parait un peu plus rushée étant donné que certains détails/certaines scènes ont disparu donc c'est un peu dommage.

    [Article en préparation]

    Si tu le souhaites, tu peux le visionner/le télécharger sur ce site en sous-titré anglais juste ici. N'hésitez pas à remercier les fansubs pour leur superbe travail !

     

    3. Sunny : Our Hearts Beat Together (août 2018) - Japon

    La version japonaise de Sunny, Sunny : Our Hearts Beat Together, a donc été diffusée quelques mois après la version vietnamienne. Et tout comme cette dernière, le scénariste a fait le choix d'opter pour 6 personnages principaux au lieu de 7 dans la version originale (le personnage de Seo Geum Ok, est encore une fois, passé à la trappe). En comparaison aux deux autres versions, cette dernière n'a pas eu leur succès.

    Le casting de cette version japonaise est très populaire puisque nous y retrouvons Hirose Suzu, Yamamoto Maika, Ikeda Elaiza, Noda Mio, Tomita Miu, Tanabe Momoko mais surtout l'excellentissime Haruma Miura pour les versions jeunes. Quant aux versions adultes, on retrouve Shinohara Ryoko, Itaya Yuka, Watanabe Naomi, Koike Eiko, Tomosaka Rie ou encore Lily Franky. C'est donc une excellente tête d'affiche !

    À la réalisation et au scénario, on peut retrouver Ohne Hitoshi qui a aussi réalisé la saison 1 de Trick et Akihabara@DEEP, il a aussi écrit et réalisé le drama River’s Edge Okawabata Tanteisha.

    Contrairement aux deux premiers films cités, Sunny : Our Hearts Beat Together ne possède pas de réel contexte historique, il évoque cependant un phénomène de société : les kogals (un style vestimentaire arboré par les jeunes collégiennes/lycéennes japonaises mis en avant et popularisé par la chanteuse Namie Amuro).

    Quant à l'OST, tout comme la version vietnamienne, on n'y retrouve aucune piste anglophone et cette version possède aussi le moins de pistes musicales en comparaison aux autres versions. Ceci dit, la version japonaise permet de nous faire connaitre une icone musicale japonaise : Namie Amuro. Je vous mets les pistes pour que vous puissiez les écouter, soyez sans crainte il n'y a aucun spoil dans ces vidéos.

    Petit important concernant cette version : Le fait que le groupe de filles possède le même nom que son homologue coréen et cela est quelque peu vide de sens car cela reste assez "superficiel" comme signification et c'est quelque peu dommage quand on connait la signification de la version originale (et tout ce qui se déroule avec). 

    Autre point qui peut en chiffonner plus d'un(e), malheureusement la version japonaise n'a pas réussi à obtenir/montrer cette atmosphère nostalgique empreinte par la version originale (et que l'on peut retrouver dans la version vietnamienne) ou du moins, elle essaie mais elle peine à le retranscrire. Par ailleurs, l'humour y est aussi moins présent et c'est dommage.

    Cependant, il y a quelques différences qui sont intéressantes puisque cette version, nous en apprend plus sur le métier de Ha Chun Hwa/Ito Serika (même si c'est très léger), l'histoire personnelle (ou plutôt sur les parents) de Su Ji/Nana est légèrement plus détaillée et cette dernière parait plus sympathique. La finalité du personnage de Hwang Jin Hee/Yuko (dans cette version) est bien plus satisfaisante et l'histoire avec son mari est plus développée (personnellement, je suis moins fan de cette partie-là car elle a remplacée une histoire que je trouvais plus intéressante mais ce sont mes goûts personnels). La scène dans la cafétéria entre Su Ji/Nana et Sang Mi/Mirei (dans cette version) est un peu plus développée et plus intéressante.

    Il y a d'autres différences mais je vais les évoquer dans les spoilers. [Spoiler] En comparaison aux autres versions, il ne reste plus qu'un mois à vivre pour le personnage de Ha Chun Hwa/Ito Serika (au lieu de 2 mois). La relation entre Na Mi (le personnage principal féminin possède le même prénom dans la version coréenne et japonaise) et son mari est celle qui parait la plus mauvaise de toutes les versions (même si, en soi, celle de la version originale ne transmet pas non plus un mariage incroyable mais dans cette version japonaise, c'est pire). Il n'y a pas la scène entre Na Mi et Su Ji/Nana (dans cette version) au début du film (celle de leur première rencontre). Malheureusement, le scénariste a fait le choix de supprimer le groupe de filles ennemi puisqu'il a gardé la même antagoniste tout au long du film. Il y a donc des scènes assez cultes de la version originale qui passent à la trappe même si le scénariste a essayé d'en garder quelques-unes. Il n'y a pas de réelle histoire autour du détective notamment par rapport à sa rencontre avec Kim Jang Mi/Hayashi Ume (dans cette version). La scène entre Ha Chun Hwa/Ito Serika et Na Mi (celle où elles parlent de leur vie et de leur rêve) parait beaucoup moins intimiste et profonde. Ikeda Elaiza joue la Su Ji/Nana adolescente mais aussi la version adulte. La fille de l'héroïne principale ne subit pas de harcèlement en contrepartie, le scénariste a décidé de faire une scène de vengeance contre le mari de Hwang Jin Hee/Yuko, ce qui se révèle être un peu moins intéressant. Il n'y a pas la scène qui implique la promesse de se revoir dans le futur entre les filles vers la fin du film. [Fin Spoiler]

    Tout comme la version vietnamienne et malgré quelques petits changements, la version japonaise reste assez identique à la version originale coréenne.

    La fin du film est un peu plus édulcorée (mais ce n'est pas la seule version à avoir fait cela) avec une scène alternant entre le passé et le présent.

    [Article en préparation]

    Si tu le souhaites, tu peux le visionner/le télécharger sur ce site en sous-titré anglais juste ici. N'hésitez pas à remercier les fansubs pour leur superbe travail !

     

    4. Bebas / Glorious Days (2019) - Indonésie

    Un an plus tard, l'Indonésie a donc décidé de proposer son propre remake : Bebas (qui signifie littéralement "être libre", c'est un point important pour le film) ou Glorious Days. Ce film a plutôt bien marché en Indonésie et ce, dès sa première semaine au box-office.

    Du point de vue des personnages, cette version est celle qui a pris le plus de liberté (et c'est donc celle qui s'éloigne un peu plus de la version originale même si ce n'est pas non plus des changements drastiques) étant donné que le personnage de Hwang Jin Hee est devenu un homme : Jojo/Jonathan tout comme le personnage de Sang Mi qui, lui aussi, est interprété par un acteur (et le personnage se prénomme Andra). Autre point important, c'est cette fois-ci le personnage de Ryu Bok Hee qui a été retiré de l'histoire.

    Le fait que le personnage de Hwang Jin Hee soit devenu un homme dans cette version n'est aucunement gênant et c'est d'ailleurs une modification très intéressante puisque le personnage de Jojo apporte un  sujet bien plus tabou (notamment en Indonésie) sur le devant de la scène donc c'est un choix assez intéressant même si j'aurais aimé avoir une autre finalité pour ce personnage. De même pour le personnage de Sang Mi/Andra (dans cette version) puisque cela change très peu de choses (et cela apporte une autre dimension dans son histoire avec le groupe de filles).

    Cette version fait aussi abstraction du personnage de la mamie de Na Mi/Vina (dans cette version) et pour le coup, c'est excessivement dommage au vu de l'apport humoristique apporté par ce personnage au film.

    Quant au casting, je suis forcée d'avouer que malheureusement je suis très inculte en matière d'acteurs/actrices indonésiens/indonésiennes mais certaines des jeunes actrices sont connues et populaires, elles chantent pour l'OST mais pas uniquement ! Ceci étant dit, le casting était très bon.

    Tout comme pour la version vietnamienne, je n'ai pas trouvé d'informations concrètes concernant le/la scénariste et le réalisateur/la réalisatrice. Cependant, je peux affirmer que Bebas/Glorious Days est, sans l'ombre d'un doute, la version la plus "soft" et la plus "innocente" de Sunny puisqu'on n'y retrouve pas les scènes où certains personnages fument ou boivent de l'alcool (cela s'applique aussi à la version chinoise mais Bebas/Glorious Days parait être un film adressé aux plus jeunes que ce soit pour les choix scénaristiques ou l'OST), il y a d'ailleurs une scène entre Na Mi/Vina (dans cette version) et Su Ji/Suci (dans cette version) qui est moins "intimiste"/moins intéressante de par son décor mais aussi par l'ambiance de la scène.

    Comme les autres versions, Bebas/Glorious Days possède un OST très complet. Je vous mets les pistes pour que vous puissiez les écouter, soyez sans crainte il n'y a aucun spoil dans ces vidéos (les deux premières vidéos sont chantées par le même chanteur mais dans la seconde, il est en featuring avec les actrices du film).

    Par ailleurs, il convient de préciser que cette version possède un contexte historique (tout comme certaines versions citées dans l'article) et même si c'est léger, cela reste un bon apport.

    Il y a d'autres différences/détails qui sont intéressant(e)s mais je vais les évoquer dans les spoilers. [Spoiler] Le personnage du détective se trouve être un de leurs anciens camarades et ce petit détail est fort sympathique tout comme l'histoire avec le groupe de filles ennemi, il y a plus de détails concernant leur mésentente. Le personnage de Ha Chun Hwa/Kris parait réellement plus malade dans cette version et cela est bien plus réaliste. Concernant la fille de l'héroïne, dans cette version, elle fait face à un harceleur et non pas une harceleuse. Il n'y a pas la scène qui implique la promesse de se revoir dans le futur entre les filles vers la fin du film même si cela est suggéré. [Fin Spoiler]

    Cependant, il y a un petit point négatif dans cette version et il réside dans le personnage de Han Jun Ho/Jaka (dans cette version) puisque ce personnage est le moins charismatique de toutes les versions et c'est quelque peu dommage. 

    Il y a quelque chose qui m'a beaucoup plu avec cette version puisque la version adulte de Na Mi/Vina (dans cette version) s'affirme plus que dans les autres versions (ça reste léger mais tout de même !) et elle parait bien plus épanouie dans sa vie de famille.

    Ceci étant dit, le scénario de Bebas/Glorious Days suit parfaitement la trame scénaristique de la version originale malgré ces changements énumérés auparavant. Par ailleurs, le scénariste a essayé de donner une véritable signification au nom du groupe de filles même si cela reste très léger en comparaison à l'original.

    Petit point en commun avec la version japonaise puisque la fin du film est tout aussi édulcorée même si cette fois-ci, seul le casting féminin adolescent est présent. Ceci dit, cette version reprend l'une des scènes de la Director's Cut de la version originale vers la fin et c'est très appréciable.

    [Article en préparation]

    Pour pouvoir regarder ce film en sous-titré anglais, je vous conseille de télécharger cette vidéo publiée sur Youtube (elle ne contient malheureusement aucun sous-titre en anglais) et de télécharger le pack de sous-titres anglais juste ici). Et par la suite, pour le visionner, vous devez le faire avec le logiciel VLC ainsi que renommer les fichiers avec le même nom, le logiciel VLC va les synchroniser automatiquement. 

     

    5. Sunny Sisters (2021) - Chine

    L'année dernière, la Chine a donc décidé de faire son propre remake, Sunny Sisters. Malheureusement et tout comme la version japonaise, cette version n'a pas eu le succès escompté.

    De toutes les versions remakées de Sunny, Sunny Sisters est celle qui reste la plus fidèle que ce soit en termes de scénario ou de personnages puisque tous les personnages de la version originale y sont présents même si quelques détails ont été modifiés mais cela reste en tout point similaire scénaristiquement parlant et même si cette version a fait quelques choix en accord avec l'ère à laquelle on vit.

    Tout comme pour les autres versions, le casting de Sunny Sisters est très connu puisque nous avons Wang Yue Ting, Zhou Jie Qiong (connu sous le nom de Kyulkyung en Corée), Hanna Yang, Xia Meng, Yvonne Wang pour les versions adolescentes puis nous avons Yin Tao, Li Zeng, Zhang Xin Yi, Ma Su, Ni Hong Jie et Jiang Xiao Han pour les versions adultes. Le casting est excellent et comme pour ses prédécesseurs, le casting adolescent et adulte ont beaucoup de similarités physiques.

    Quant à la réalisation, il est intéressant de voir que Sunny Sisters est le premier travail en tant que réalisateur pour Bao Bei Er (il a effectivement joué dans bon nombre de dramas et de films). Toutefois concernant le scénario, je n'ai trouvé que le nom des scénaristes A Mei et Song Cheng Wei.

    Sunny Sisters possède un excellent OST et étonnamment, il possède plusieurs pistes anglophones (tout comme Sunny mais ce ne sont pas les mêmes chansons). Je vous mets les pistes pour que vous puissiez les écouter, soyez sans crainte il n'y a aucun spoil dans ces vidéos (il y a plus de pistes normalement mais j'ai eu du mal à les retrouver).

    Comme je l'ai dit un peu plus au-dessus cette version est la plus similaire (avec des apports technologiques tels que les vocaux ou le fait de faire des vidéos sur Internet) à la version originale que ce soit le story-telling des personnages ou les répliques mythiques de certains personnages (mais surtout et aussi le nom du groupe des filles ennemi ;).

    Toutefois, dans un souci de passer la censure gouvernementale, certains détails ont été omis (par exemple, on ne voit personne avec une cigarette ou il n'y a pas d'histoires de drogue...). Par ailleurs, le nom du groupe a peu de sens (au même titre que la version japonaise) et c'est dommage.

    Tout comme dans les autres versions, il y a certains détails qui sont intéressant(e)s à évoquer et je vais donc le faire dans les spoilers. [Spoiler] L'histoire avec le détective est quasiment la même si ce n'est qu'on ne le voit que très peu. Le nom du groupe de filles ennemi, Spaceship Girls, fait référence à un autre groupe de chanteuses (qui a réellement existé), les Rockets Girls. Le personnage de Seo Geum Ok/Yang Mei (dans le présent) ne vit pas avec sa belle-famille (contrairement à la version coréenne) mais elle doit supporter son mari à la maison. La scène entre Han Jun Ho/Fei Yu (dans cette version) et Na Mi/Li Jun (dans cette version) est quelque peu différente dans cette version puisque cela ne se déroule pas dans un café/bar mais dans une arcade et il ne lui fait pas écouter de la musique). De plus, après la scène du chewing-gum, Na Mi/Li Jun fait quelque chose d'assez drôle. Cette version est la seule à montrer le frère de l'héroïne dans le présent et a évoqué le fait qu'il ait voulu être rockeur (dans les autres versions hormis la japonaise, il part de la maison pour des raisons politiques). Le personnage de Sang Mi/Jia Hui est cleptomane, elle ne consomme pas de drogue. Étonnamment, et uniquement dans cette version, le personnage de Han Jun Ho/Fei Yu reconnait la version adulte de Na Mi/Li Jun. On ne voit pas le mari de Hwang Jin Hee/Xiao Juan contrairement aux autres versions. Dans cette version, il est précisé que Su Ji/Youran (dans cette version) vit à l'étranger et c'est la raison pour laquelle elles ne la retrouve pas. Tout comme dans la version indonésienne, Ha Chun Hwa/Lin Qing apparait plus affaiblie ce qui est tout à fait normal. Il n'y a pas de scènes de baiser entre Han Jun Ho/Fei Yu et Su Ji/Youran. [Fin Spoiler]

    Par ailleurs, l'histoire de Ryu Bok Hee/Yu Hong (dans cette version) est plus touchante et plus détaillée (même si dans la version originale, elle l'est déjà mais la version chinoise met son histoire plus en avant). 

    Ce qui est appréciable avec cette version, c'est que l'on a quelques scènes inédites entre le groupe de filles notamment vers la fin (l'une des scènes de cette version fait en réalité partie de la Director's Cut de Sunny) et le côté maladroit de Na Mi/Li Jun est plus accentué donc il y a quelques scènes assez sympathiques et drôles. Cependant, il y a un détail négatif concernant le personnage de Su Ji/Youran. [Spoiler] Su Ji/Youran est la seule à ne pas avoir de version adulte puisque c'est la même actrice qui réapparait à la fin et c'est quelque peu dommage [Fin Spoiler] 

    La scène finale du film implique des passages dans le passé et le présent.

    [Article en préparation]

    Si tu le souhaites, tu peux le visionner/le télécharger sur ce site en sous-titré anglais juste ici. N'hésitez pas à remercier les fansubs pour leur superbe travail !

     

    Pour tout vous dire et si je devais vous conseiller un remake, je ne saurais pas lequel vous recommander en premier étant donné qu'ils sont tous assez excellents (même s'ils ne surpassent pas la version originale coréenne).

    Ceci dit, je pense que la version japonaise est la version la moins "bonne". Ce n'est ni une mauvaise version ni un mauvais film mais en comparaison aux autres versions (et à la version originale), elle peine à être à la hauteur que ce soit au niveau de l'atmosphère/de la réalisation du film, de ses répliques et de l'humour (qui manque quelque peu dans cette version) ou de certains raccourcis scénaristiques. Malgré tout, ça reste un film agréable à regarder !

    La version chinoise est, quant à elle, presqu'identique à la version coréenne même si elle apporte quelques petites scènes inédites (ou alors ces scènes sont réadaptées) tout comme la version vietnamienne (même si un personnage manque). Par ailleurs, si vous souhaitez regarder un film vietnamien, je pense que Go Go Sisters pourrait être un bon film pour commencer.

    Quant à la version indonésienne, c'est la version qui possède le plus de libertés scénaristiques que ce soit au niveau des personnages ou de certains faits mais c'est ce qui est intéressant avec cette version justement.

    Pour ma part, je me dois d'ajouter qu'effectivement il est difficile de passer après et de réadapter une œuvre aussi géniale car Sunny est un film génialissime avec une Kang So Ra incroyablement charismatique (tout comme le jeune Kim Shi Hoo qui incarne un bel et mystérieux Han Jun Ho et Chun Woo Hee qui reste indétrônable dans ce rôle), des références culturelles et historiques superbement bien intégrées à l'histoire, le scénario est drôle et il donne du baume au cœur bref ce film est un chef d'œuvre ! (Et donc si vous ne l'avez toujours pas vu, foncez ! TTwTT)

    Et voilà, c'est donc sur ces conseils que cette onzième édition de Remake Or Not Remake se clôture. En espérant que cet article vous aura plu mais surtout aidé, passez une bonne semaine et à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures dramatesques !

    ~ Est-ce que tu as vu l'un des remakes de Sunny ? Quel remake souhaiterais-tu voir ? Et celui que tu n'aimerais pas voir ?  ~

    « [Projet] Les Recommandations des Internautes - 8ème édition & Informations sur la 9ème édition[K-Drama] Semantic Error »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :